warning
adobe flash player version 8.0 or later required

get flash player

DETAILS

Composer: ROSSINI Gioachino
Soloist(s): Annick Massis, Juan Diego Florez, Bruno Taddia, Hadar Halevy, Marco Vinco, Bruno de Simone, Chiara Chialli, Carlo Lepore, Gregory Bonfatti, Lubomir Moravec
Conductor(s): Riccardo Frizza
Orchestra(s): Orquesta Sinfonica de Galicia
Number: 475 7688
Choir(s): Prague Chamber Choir
Released: 2006
Label: DECCA
Cover credits: Matilde di Shabran production at the Rossini Opera Festival (c) Studio Amati-Bacciardi
Decca Classics


purchase from : '' Available on Decca CD 475 7688 ''


REVUE DE PRESSE
lang''Massis has fun with the mocking character of the title role. She doesnt't get to let loose all the cannons in her arsenal until Matilde's lenghty finale, in which she says , ''Women are born to conquer and rule'' popping around on high Cs, Ds, and Es, she definitely does rule. In fact, her perfect command of pitch and rhytm make it sound more like playful cavorting than acrobatics''.
Drew Minter
Opera News
February 2007
lang'' Annick Massis is great in the title role'' Warwick Thompson
Classic FM
October 2006
lang''Annick Massis is one of the today's most appealing sopranos in this repertoire ( I'm sure why she is not better known in the UK, despite having appeared at Glyndebourne and elsewhere)''
GRAMOPHONE
October 2006
langAnnick Massis is quite a discovery in this part: we'll surely be hearing more of her secure coloratura. She's particularly good in the Matilde-Aliprando duet in Act 1, and her voice is distinct in the big concertatos as well.''
musicOMH.com – UK
Dominic McHung
lang'' she is sly heroine Matilde ( deliciously song by the soprano Annick Massis) Album rewieus
Peter Conran
October 2006
langLa soprano Annick Massis assume les difficultés du role-titre avec un aplomb étourdissant et campe un personnage d'un charme irresistible.
George Gad
Octobre 2004
Le Monde de la Musique
langAnnick Massis rend parfaitement justice au rôle-titre de Matilde, rusée et émouvante. Elle sait se faire espiègle quand elle veut amadouer Corradino, émouvante quand celui-ci la condamne à mort (avant de s’en repentir). Son rôle n’a rien à envier en virtuosité à celui du ténor. Il suffit d’entendre le rondo final sollicitant la voix sur deux octaves et demie. La soprano franchit les obstacles haut la main. Entendre le ténor et la soprano faire assaut de bravoure et de variations est un plaisir pour les oreilles.
Valéry Fleurquin
forumopera.com

Les prochains rendez-vous
11, 13 Mai 2017
Les Pêcheurs de perles | Léïla
Royal Opera House | Muscat

facebook fan page
Maria Stuarda
Opéra de Marseille | Novembre 2016


D'une élégance souveraine, Annick Massis émeut jusqu'à la dernière minute. Annick Massis, enfin dont la prise de rôle était particulièrement attendue , prouve, à l'instar de Patrizia Ciofi, que Maria Stuarda n'est pas hors de portée d'une soprano "lirico coloratura", pour peu que celle ci ait l'intelligence de ne pas s'inventer une voix autre que la sienne. Forte d'une technique sans faille et d'une musicalité hors pair ( quel raffinement dans les pianissimi !), elle franchit les écueils " à priori " les plus insurmontables, y compris la fameuse invective de la fin de l'acte II ( " Figlia impura di Bolena" ) , d'une dignité saisissante. Féminine jusqu''au bout des ongles, d'une élégance souveraine, Annick Massis émeut ainsi jusqu'à la dernière minute de l'ouvrage, conclu sur un contre ré bémol rayonnant et longuement tenu . Et son trac plus où moins perceptible selon les moments, finit même par servir son personnage de reine victime, à la fois résignée et pleine de courage. Il est possible d'incarner Maria Stuarda d'une manière différente - les exemples célèbres ne manquent pas. La voie choisie par Annick Massis est, dans tous les cas, parfaitement défendable.Richard Martet - Opéra MagazineDécembre 2016 - Numéro 123


Spectacles recents
  • La Sonnambula
  • La Traviata
  • Roméo et Juliette
  • Lucia di Lammermoor
  • Les pecheurs de perles
  • Il viaggio a Reims | La contessa di Folleville
  • Manon
  • Les Dialogues des Carmélites | Blanche
  • L'ENFANT ET LES SORTILÈGES | LE FEU, LA PRINCESSE, LE ROSSIGNOL
  • Moïse et Pharaon | Anaï
  • GUILLAUME TELL | MATHILDE