warning
adobe flash player version 8.0 or later required

get flash player

DETAILS

Composer: ROSSINI Gioachino
Soloist(s): Annick Massis, Juan Diego Florez, Bruno Taddia, Hadar Halevy, Marco Vinco, Bruno de Simone, Chiara Chialli, Carlo Lepore, Gregory Bonfatti, Lubomir Moravec
Conductor(s): Riccardo Frizza
Orchestra(s): Orquesta Sinfonica de Galicia
Number: 475 7688
Choir(s): Prague Chamber Choir
Released: 2006
Label: DECCA
Cover credits: Matilde di Shabran production at the Rossini Opera Festival (c) Studio Amati-Bacciardi
Decca Classics


purchase from : '' Available on Decca CD 475 7688 ''


REVUE DE PRESSE
lang''Massis has fun with the mocking character of the title role. She doesnt't get to let loose all the cannons in her arsenal until Matilde's lenghty finale, in which she says , ''Women are born to conquer and rule'' popping around on high Cs, Ds, and Es, she definitely does rule. In fact, her perfect command of pitch and rhytm make it sound more like playful cavorting than acrobatics''.
Drew Minter
Opera News
February 2007
lang'' Annick Massis is great in the title role'' Warwick Thompson
Classic FM
October 2006
lang''Annick Massis is one of the today's most appealing sopranos in this repertoire ( I'm sure why she is not better known in the UK, despite having appeared at Glyndebourne and elsewhere)''
GRAMOPHONE
October 2006
langAnnick Massis is quite a discovery in this part: we'll surely be hearing more of her secure coloratura. She's particularly good in the Matilde-Aliprando duet in Act 1, and her voice is distinct in the big concertatos as well.''
musicOMH.com – UK
Dominic McHung
lang'' she is sly heroine Matilde ( deliciously song by the soprano Annick Massis) Album rewieus
Peter Conran
October 2006
langLa soprano Annick Massis assume les difficultés du role-titre avec un aplomb étourdissant et campe un personnage d'un charme irresistible.
George Gad
Octobre 2004
Le Monde de la Musique
langAnnick Massis rend parfaitement justice au rôle-titre de Matilde, rusée et émouvante. Elle sait se faire espiègle quand elle veut amadouer Corradino, émouvante quand celui-ci la condamne à mort (avant de s’en repentir). Son rôle n’a rien à envier en virtuosité à celui du ténor. Il suffit d’entendre le rondo final sollicitant la voix sur deux octaves et demie. La soprano franchit les obstacles haut la main. Entendre le ténor et la soprano faire assaut de bravoure et de variations est un plaisir pour les oreilles.
Valéry Fleurquin
forumopera.com

Les prochains rendez-vous
Décembre 02, 2019
Recital
Eléphant Paname | Paris

facebook fan page
LUCREZIA BORGIA
Théâtre du Capitole de Toulouse 


 



Nous attendions beaucoup de la première Lucrezia Borgia d’Annick Massis , nouvelle étape d’un parcours donizettien marqué de superbes réussites (Lucia di Lammermoor, Maria di Rohan, Maria, Stuarda….) Mais la soprano française, connue pour sa retenue et son irréprochable correction vocale et stylistique, nous a totalement pris par surprise en se jetant dans le rôle avec une fougue et une intensité inédite . La précision du chant , la perfection de la technique, le sens des nuances, la variété du phrasé, la facilité de l’aigu, sont toujours au rendez-vous. Ce qui étonne , c’est la violence des accents, en particulier dans l’affrontement avec Alfonso, à la fin de l’acte I, et dans la scène finale. Grâce à un registre grave libéré de toute entrave, Annick Massis endosse avec un aplomb stupéfiant les atours de la grande tragédienne romantique, en évitant tout effet expressionniste dans l’expression de la haineux de la douleur. Après un pareil  accomplissement , on rêve de l’entendre en Paolina de Poliuto , Parisina où Gemma di Vergy , voire, pour sortir de Donizetti, en Semiramide où Imogene d’Il Pirata. Surtout on aimerait qu’elle revienne à Maria Stuarda pour compléter un portrait certes convaincant (à Marseille comme à Monte Carlo), mais un peu trop tourné vers l’aspect victimaire de la Reine d’Ecosse.



RICHARD  MARTET | Opéra Magasine 



 

Spectacles recents
  • La Sonnambula
  • La Traviata
  • Jérusalem
  • Lucia di Lammermoor
  • Les pecheurs de perles
  • La Straniera
  • Manon
  • Maria Stuarda
  • LUCREZIA BORGIA
  • Moïse et Pharaon | Anaï
  • GUILLAUME TELL | MATHILDE
  • I Puritani